Le Cavalier King Charles et le King Charles Spaniel

Forum sur le Cavalier King Charles et le King Charles Spaniel
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Historique et origines du Cavalier King Charles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nathalie
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 144
Age : 45
Localisation : 03120 Saint Prix ALLIER
Nombre de chiens : 8 chiens: 2 Cavalier King Charles: 4 Mâles: Délice Des Iles dit Roger, Idole Des Jeunes, Jason, Lassa, 6 Femelles : G'Lili, Jump, Maya, Naélys, Naïma, Nirvana, Shih Tzu: 1 Femelle: Joyce, 3 Whippet: Iris, Jasmine Charmeuse, Mina.
Loisirs : Tous ce qui touche au monde du chien.
Date d'inscription : 25/05/2006

Feuille de personnage
bavarde:

MessageSujet: Historique et origines du Cavalier King Charles   Sam 30 Sep 2017 - 17:13

L’histoire de cet épagneul est liée à celle des cours d'Europe à partir du XVI ème siècle.
Ce petit chien fut, en effet, le fidèle compagnon, parfois même jusqu'à la mort, des grands de ce monde.

Ainsi, Henri VIII, roi d’ Angleterre décrétait-il qu'il ne tolérait comme animaux à la cour que  » quelques petits Spaniels pour les dames « .
Un peu plus tard, en 1570, le médecin personnel d'Élizabeth 1ère, fille d'Henri VIII, le docteur Caius écrivait dans un traité latin intitulé De Canibus Britannicus que les  » toys spaniels  » étaient les  » consolateurs  » des nobles dames de la cour, car placés sur leur ventre, ils les réchauffaient et, parfois, calmaient leurs maux de ventre ou d'estomac.
Plus tristement, Lord Burghley qui fut chargé par la reine Elizabeth 1ère de faire le récit de l'exécution capitale de sa rivale Marie Stuart à Fotheringay en 1587, rapporte qu'il fut trouvé sur sa dépouille, blotti sous ses jupons, qu'elle portait rouges afin que le sang ne se voie pas, un petit Épagneul noir et blanc :  » […] puis l'un des bourreau qui lui retirant ses jarretières aperçu son petit chien qui rampait sous ses vêtement que l'on ne pu sortir que de force, ensuite il ne voulut pas s'éloigner du cadavre et s'étendit entre sa tête et ses épaules.
Il était trempé de son sang et fut emmené, puis lavé car tout ce qui était taché du sang de la Reine devait être brûlé ou lavé « .

Au siècle suivant, le roi d'Angleterre et d'Irlande, Charles 1er fut également accompagné jusqu'à la mort par son fidèle petit Spaniel prénommé Rogue.
Après la mort du roi à Whitehall en 1649, un membre des » têtes rondes « , les parlementaires rivaux des royalistes appelés  » cavaliers  » exhiba le chien à la foule en échange d’ argent.
C’ est le fils du défunt roi, monté sur le trône d’ Angleterre, d’ Écosse et d’ Irlande en 1660, sous le nom de Charles II qui donna sa notoriété à ce petit Épagneul.
En effet, le roi Charles avait une véritable passion pour ses chiens qui l’ accompagnaient partout. Ils avaient la permission d’ entrer au Parlement et circulaient dans la demeure royale sans aucun problème.
La chambre à coucher des souverains leur était ouverte et lorsqu’ une chienne mettait bas, elle pouvait rester avec les chiots dans les appartements royaux. Whitehall était devenu  » répugnant et puant « , raconte un courtisant de l’ époque.
Malgré cela, le souverain fit voter une loi autorisant la présence des Épagneuls dans les jardins royaux et dans tous les lieux publics de Londres.Le successeur de Charles II, son frère Jacques II, fut également victime de cette passion canine.
On raconte qu’ un jour, le navire royal étant pris dans une violente tempête, il donna l'ordre au capitaine de sauver en priorité les chiens…

Le King Charles connu encore des heures de gloire dans les années qui suivirent, pourtant des concurrents commencèrent à pointer leur museau à la cour d’ Angleterre: le Carlin et le Pékinois avaient fait leur apparition. Ces deux races avaient le museau plat, il était nécessaire de modifier l’ aspect du King Charles si l’ on ne voulait pas que la vogue de ce chien disparaisse. les amateurs durent donc  » standardiser  » la race en créant des chiens au museau plus court, tout en la protégeant contre les croisements intempestifs.

Au siècle suivant, la mode des King Charles et des petits Épagneuls connut un tel succès qu’ il fallut concevoir et élaborer une réglementation. Ainsi fut fondé, en 1886 le Toy Spaniel Club qui reconnut officiellement le King Charles et le classa parmi les  » toys spaniels « . Le seul problème qui restait à résoudre était celui des différentes couleurs. On convint donc de différencier chaque type de chien en fonction de la couleur de sa robe: les noirs et feu furent appelés King Charles, les trois couleurs Prince Charles, les orange et blanc blenheim. La marque que ces derniers portent au front à sa propre histoire.

_________________
Nathalie et ces CKC Des Joyaux d'Alésia.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.desjoyauxdalesia.fr
 
Historique et origines du Cavalier King Charles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Junior, Cavalier King Charles de juillet 2006
» Cliff mon cavalier king charles
» cavalier king charles
» THEO, Cavalier King Charles Tricolore - POITIERS - (n° 09-642F) 25/10/09 *Repris*
» Cavalier King Charles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cavalier King Charles et le King Charles Spaniel :: Historique du Cavalier King Charles, du King Charles Spaniel et Standard des 2 races. :: Historique du Cavalier King Charles-
Sauter vers: